Moroy

Le projet Moroy regroupe 12 cellules désignées pour une superficie d’environ 578 Ha.  Le sous-sol y est constitué de roches volcano-sédimentaires mafiques à felsiques recoupées du Pluton syénitique O’Brien. La faille syn-volcanique Lamarck (NE-SO), les corridors de cisaillement et de déformation auxquels une intense altération est associée et les dykes felsiques constituent les principaux éléments structuraux empruntés par les fluides minéralisateurs. Des dykes intermédiaire à mafique et des failles tardives recoupent l’ensemble incluant la minéralisation. Le secteur offre un potentiel d’exploration pour l’or type veines en cisaillement, stockwerk, minéralisation disséminée en plus d’un potentiel pour les métaux de base (proximité avec ancien producteur Coniagas).

Depuis juillet 2015, 225 sondages d’exploration de surface totalisant 48,611.5 mètres ont été réalisés sur Moroy. Ceux-ci ont conduit à la mise à jour des zones aurifères « Zone Sud » et « XTremS » dont l’orientation générale varie de N250 à N260° avec pendage nord estimé entre 50 et 70°. La minéralisation est associée à des corridors de déformation accompagnés d’altération intense en hématite, silice et d’une fine pyritisation (1-5% Py). Les meilleures teneurs sont obtenues dans les volcanites, au contact d’intrusions et/ ou à l’intersection de structures transverses.

La « Zone Sud » a une extension latérale d’environ 250m. Elle se subdivise en deux lentilles s’étendant depuis la surface jusqu’à une profondeur de ±100 mètres (secteur Ouest) et ±200 mètres (lentille Est) respectivement. Une portion de la zone est dupliquée par jeu de faille / déplacement. La « Zone X-TremS » se situe ±200 mètres au sud de la première. Si l’on exclut les forages réalisés près de la surface, moins de 15 sondages ont traversé le plan minéralisé. Les intersections d’intérêt sont localisées entre 300 et 575m sous la surface. L’extension latérale de cette zone est ±300m mais un forage isolé à ±200m le long du même plan, laisse planer une extension probable vers l’Est.  Une 3ième Zone d’intérêt a été recoupée près du collet de quelques forages, sous le parc-à-résidus, en se déplaçant vers la Mine Bachelor. L’ajout de bases de forage est requis afin des tester les extensions et établir l’attitude et la continuité de cette dernière structure.

Le contexte géologique du « Secteur Moroy »  offre beaucoup de similitudes avec la Mine Bachelor soit; lithologique, altération, style de minéralisation, teneurs et largeurs. De meilleurs accès ou bases de forage tant souterre qu’à la surface et plusieurs sondages additionnels sont requis afin de mieux comprendre les contrôles structuraux, d’identifier les zones à plus forte concentration aurifère et afin de tester correctement les extensions latérales et verticales des corridors minéralisés précités.